AUTOUR DU CONCERT

Mercredi 20 mars – 20h

Samedi 23 mars – 14h

Cinéma Le Mercury | Nice


Galilée ou l’amour de Dieu. Un film de Jean-Daniel Verhaeghe


> Voir un extrait

Après nous avoir donné l’an passé un aperçu de la canzona instrumentale, Laura Corolla revient à Nice pour explorer les premiers maîtres de la sonate italienne pour violon. Concomitante à l’essor de la lutherie, la technique du violon se fait plus virtuose entre les mains de brillants expérimentateurs, improvisateurs et théoriciens, tels que Marco Uccelini ou Francesco Rognoni. La sonate du premier xviie siècle est encore marquée par une très grande liberté d’écriture, comme en témoigne le stylus phantasticus cher à Giovanni Antonio Pandolfi Mealli. Cet apport stylistique allemand témoigne également de la vitalité des échanges au sein d’une Europe résolument humaniste. Ce n’est que plus tard que la forme se fixera, notamment sous l’archet d’Arcangelo Corelli. Violoniste appréciée de nombreux ensembles de musique baroque, Laura Corolla nous fait revivre l’histoire d’un violon italien tour à tour virtuose, libre, foisonnant ou recueilli.

PROGRAMME


Sonates de F. Rognoni, A. Bertali,

  1. B.Marini, G. A. Pandolfi Mealli,

  2. C.D. Castello, M. Uccellini,

  3. D.A. Stradella



Saison 2018/2019

Sonates italiennes. Castello, Bertali, Stradella

Laura Corolla, violon

ENSEMBLE BAROQUE DE NICE


Laura Corolla, violon

Daniele Bovo, violoncelle

Vera Elliott, clavecin

Sergio Basilico, théorbe

Saison 18/19

Vendredi 22 mars 2019 – 20h30

Chapelle du Saint-Suaire | Nice