Vendredi 22 avril 2016 – 20h30

Dimanche 24 avril 2016 – 16h30

Chapelle du Saint-Suaire | Nice




AUTOUR DU CONCERT

Mercredi 20 avril 2016 – 17h

Auditorium, BMBR Louis Nucéra | Nice


CONFÉRENCE

Véronique Mérieux, maître de conférences au département d’Études italiennes de l’Université Nice Sophia-Antipolis

De la clarté universelle de la Renaissance aux clairs-obscurs baroques. Le basculement vers la complexité irréductible du monde

Entrée libre

Le clavecin, instrument baroque par excellence, orne châteaux, salons et demeures bourgeoises durant tout le Grand Siècle et jusqu’à la Révolution. Les plus grands musiciens de l’époque lui dédient une riche littérature soliste, dont le virtuose Louis Marchand et surtout les Couperin : Louis, chef de lignée d’une longue dynastie de musiciens et François, son neveu, dit « Le Grand », compositeur à la cour de Louis XIV et célèbre claveciniste.

Dans un subtil jeu de contrastes, Vera Elliott nous offre un récital en ombres et lumières, parcours entre les clavecins français et allemand, avec son illustre représentant Froberger. D’Ombres errantes en Tombeaux, de la Lugubre à la Ténébreuse, la Favorite ou la Piémontaise viennent y danser pavanes, gigues, chaconnes et passacailles.

Vera Elliott, clavecin

Photo © Lionel Bouffier

PROGRAMME

Johann-Jacob Froberger (1616-1667)

Tombeau fait à Paris sur la mort de Monsieur Blancheroche – Toccata – Ricercar

Suite XVIII en sol mineur

Allemande – Gigue – Courante – Sarabande


Louis Couperin (1626-1661)

Prélude à l’imitation de Mr. Froberger

Pièce de trois sortes de mouvements

La Piémontaise

Pavane en fa # mineur – Passacaille



Louis Marchand (1669-1732)

Livre premier (1702) en ré mineur (extraits)

Prélude – Allemande – Courante – Sarabande

Gigue – Chaconne


François Couperin dit « Le Grand » (1668-1733)

Allemande « La Ténébreuse » – Courante Sarabande

« La Lugubre » – Les Ombres Errantes

Chaconne à deux temps « La Favorite »

Saison 15/16

Les Ombres errantes – Couperin, Froberger

Clavecin d’après Donzelague, 1716, Michel de Mayer