Vendredi 9 décembre 2016 – 20h30

Dimanche 11 décembre 2016 – 16h30

Chapelle du Saint-Suaire | Nice




AUTOUR DU CONCERT

Mercredi 7 décembre – 20h

Samedi 10 décembre – 14h

Cinéma Le Mercury | Nice


La grande belleza. Un film de Paolo Sorrentino


> Voir la bande-annonce

« Per ben suonare, bisogno ben cantare. »

« Pour bien jouer il est nécessaire de bien chanter. »


Arcangelo Corelli nous laisse une œuvre peu abondante mais déterminante. À Rome, où il passa presque toute sa vie, il attira de nombreux compositeurs admiratifs du violoniste, du chef d’orchestre et du compositeur (Couperin, Haendel ou Muffat). Il créa une école de violon, qui rayonna dans toute l’Europe, où il forma les plus grands violonistes de son temps comme Geminiani, Locatelli ou Gasparini. Les sonates de l’opus V, publiées en 1700 et republiées 42 fois au cours du xviiie siècle, portent à la perfection la forme sonate, qui servit de modèle pour des générations de compositeurs. Gilbert Bezzina, qui utilise ici l’édition Estienne Roger 

restituant les ornements présumés de Corelli, rend hommage à un compositeur qui a accompagné depuis toujours sa recherche sur le violon baroque.

Gilbert Bezzina, violon

ENSEMBLE BAROQUE DE NICE

Gilbert Bezzina, violon

Daniele Bovo, violoncelle

Vera Elliott, clavecin

Sergio Basilico, théorbe

PROGRAMME

Arcangelo Corelli (1653-1713)

Sonate da chiesa op. V (1 à 6)

Saison 16/17

Sonate da chiesa op. V – Corelli