Vendredi 13 avril 2018 – 20h30

Dimanche 15 avril 2018 – 16h30

Église Saint-Roch | Nice




AUTOUR DU CONCERT

Mercredi 11 avril 2018 – 17h

Auditorium, BMBR Louis Nucéra | Nice


CONFÉRENCE

Aux sources du concerto

par Denis Morrier, musicologue, professeur d’analyse et de culture musicale au CNSM de Paris et au CRD du Pays de Montbéliard


Le terme de concerto naît à Venise à la fin de la Renaissance. Désignant tout d'abord un principe d'écriture musicale, pouvant s'adapter tout autant aux voix qu'aux instruments, ce n'est qu'au XVIIe s. que ce terme à l'étymologie controversée se met progressivement à qualifier une forme musicale strictement instrumentale, de goût principalement italien. Au XVIIIe s., les théoriciens et les compositeurs en définiront les principes formels et les multiples variantes stylistiques : concerto grosso, concerto con molti strumenti, concerto de soliste, concerto da chiesa, concerto da camera.

Entrée libre

 

Les plus grands compositeurs de la période baroque se sont emparés chacun à leur façon du concerto, jouant avec les possibilités infinies qu’offre cette forme. À lui seul Vivaldi en aurait produit plus de 500, forgeant sa renommée européenne. Du concerto pour cordes où le concertino dialogue avec le ripieno au concerto pour soliste qui met ici le hautbois à l’honneur, on y retrouve toute l’inventivité de son écriture et son art de la mélodie. Son contemporain Albinoni, moins prolifique, est considéré comme le premier italien à avoir utilisé régulièrement la forme en trois mouvements. Enfin, les allemands Bach et Telemann, inspirés par leurs modèles italiens, explorent à merveille toutes les possibilités des instruments qu’ils mettent en avant dans leurs concertos : violon, hautbois ou encore le merveilleux hautbois d’amour, l’occasion pour Gilbert Bezzina et Christophe Mazeaud de poursuivre le dialogue noué

il y a quelques années !  

Christophe Mazeaud, hautbois

PROGRAMME

Tomaso Giovanni Albinoni (1671-1751)

Concerto  en sol m op. 5 n° 11

Georg Philipp Telemann (1681-1767). Concerto TWV51A:2 pour hautbois d’amour  en la M

Antonio Vivaldi (1678-1741). Concerto en do M RV 114

Johann Georg Pisendel (1687-1755)

Imitation des caractères de la danse


Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Concerto BWV1060 pour violon et hautbois en do m

Antonio Vivaldi. Concerto en ré m RV 127

Antonio Vivaldi. Concerto pour hautbois en ré m RV 454

Saison 17/18

CONCERTOS – Bach, Vivaldi

Christophe Mazeaud, hautbois & hautbois d’amour


ENSEMBLE BAROQUE DE NICE

Gilbert Bezzina, violon & direction

Jaroslaw Adamus, violon

Myriam Mahnane, alto

Daniele Bovo, violoncelle

Roberto Massetti, contrebasse

Vera Elliott, clavecin

Sergio Basilico, théorbe