Vendredi 19 mai 2017 – 20h30

Dimanche 21 mai 2017 – 16h30

Église Saint-François-de-Paule I Nice




AUTOUR DU CONCERT

Mercredi 17 mai 2017 – 20h

Samedi 20 mai 2017 – 14h

Cinéma Le Mercury | Nice


Chronique d’Anna Magdalena Bach. Un film de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet

> Voir la bande-annonce

 

En 1705, Bach a 20 ans et parcourt les 400 kilomètres qui le séparent de Lübeck pour rencontrer le grand Buxtehude. Parti pour quatre semaines, il y restera finalement quatre mois, fasciné et durablement influencé par le vieux maître, participant à la vie musicale particulièrement foisonnante pendant la période de l’Avent. Tous deux contributeurs majeurs pour la musique sacrée dans le cadre de leurs fonctions, ils nous ont laissé une littérature immense. Deux cantates de Buxtehude et de magnifiques airs pour soprano extraits de différentes cantates de Bach seront interprétés par la soprano Salomé Haller, excellant particulièrement dans ce répertoire allemand, figure remarquable de la scène lyrique baroque, mais aussi romantique et contemporaine.

Le public niçois avait pu la découvrir lors de la création de Rosmira fedele de Vivaldi à l’opéra de Nice.

Emmanuelle de Negri, excusée, ne pourra assurer ces concerts, pour raisons personnelles.

Salomé Haller, soprano

Salomé Haller, soprano

(en remplacement d’Emmanuelle de Negri)


ENSEMBLE BAROQUE DE NICE

Gilbert Bezzina, violon & direction

Jaroslaw Adamus, Marc Bussa, Myriam Mahnane, Marie-Agnès Le Tellier, violons

Sophie Iwamura, alto

Claire Lamquet, violoncelle

Roberto Massetti, contrebasse

Vera Elliott, clavecin

Sergio Basilico, théorbe


>> Les photos du concert >>

PROGRAMME


Pieter Hellendaal (1721-1799)

Concerto opus 3 n° 1


Dietrich Buxtehude (1637-1707)

Bux Wv 49. Ich sprach in meinen Herzen

Bux Wv 87. O Gottes Stadt



Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Aria de la Suite en ré majeur BWV1068


Cantate BWV 198

Dein Sachsen, dein bestürztes Meißen

Verstummt, verstummt, ihr holden Saiten !


Cantate BWV 199. Doch Gott muß mir genädig sein.

Tief gebückt und voller Reue

Prélude de la Partita pour clavecin en mi m

Cantate BWV 57. Ich wünschte mir den Tod

Cantate BWV 155. Wirf, mein Herze, wirf dich noch

Saison 16/17

Cantates – Bach, Buxtehude