AUTOUR DU CONCERT

Jeudi 14 mai 2020 – 17h

Auditorium BMVR Louis-Nucera | Nice


Un air d’Europe : le Settecento milanais et ses compositeurs.

Lia Perrone, Docteure en Langue, Littérature et Civilisation italiennes

Professeure à la "Dante Alighieri" de Nice


Au XVIIIe siècle, la musique des compositeurs milanais Giuseppe et Giovanni Battista Sammartini résonne en Europe : hautboïste de renom à Londres pour le premier, maître de Jean-Chrétien Bach et d’autres futurs grands pour le second, ils marquent le Settecento, période charnière du baroque à Milan.

Lia PERRONE est docteure en Langue, Littérature et Civilisation Italiennes (Université Côte d’Azur - Università Cattolica del Sacro Cuore de Milan), qualifiée aux fonctions de Maître de Conférences. Elle est également titulaire d'une Maîtrise en Philologie Moderne (Université Cattolica de Milan). Depuis 2013, elle est professeure d’italien auprès de la Società Dante Alighieri du Comité de Nice. 

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

ENSEMBLE BAROQUE DE NICE


Marie Chichin, soprano

Gilbert Bezzina, violon & direction

Laura Corolla, violon

Daniele Bovo, violoncelle

Vera Elliott, clavecin

Sergio Basilico, théorbe

PROGRAMME


Antonio Caldara (1670-1736)

Oratorio Maddalena ai piedi di Christo (extraits)

Giovanni Battista Sammartini (1700-1775)

Sonate n° 6 en ré m. à deux violons & b.c.

Sonate pour violoncelle

Jean-François Dandrieu (1682-1738)

Sonate n° 3 en sol m. à deux violons & b.c.

Marc Antoine Charpentier (1643-1704)

Motet Magdalena lugens scribus H343

Saison 2019/2020

MILAN - Caldara, Sammartini

Marie Chichin, soprano

Saison à Nice-SAISON-.html-SAISON-.htmlshapeimage_7_link_0
Actualité-ACTUALITE-.html-ACTUALITE-.htmlshapeimage_8_link_0
Présentation-PRESENTATION-.html-PRESENTATION-.htmlshapeimage_9_link_0
Saison 19/20-SAISON-.html

Vendredi 15 mai – 20h30

Chapelle du Saint-Suaire I Nice

En son temps, Sammartini fut sans conteste le compositeur le plus actif de Milan. Il eut une influence importante sur son élève Christoph Willibald Gluck, probablement sur Joseph Haydn et dispensa ses conseils avisés à Johann-Christian Bach ou le jeune Mozart lors de leur séjour à Milan. Nombre de ses compositions furent largement diffusées à Paris, Londres, Amsterdam. Il laisse une œuvre abondante, notamment de nombreuses symphonies et pièces de musique de chambre.

Encadrant une sonate pour deux violons du maître milanais, l’Ensemble Baroque de Nice et Marie Chichin aborderont le thème de Marie-Madeleine. Ils nous livreront des extraits de Maddalena ai piedi di Cristo, poignant oratorio d’Antonio Caldara, créé à Venise, gagnant sa renommée ensuite à Vienne. Enfin, avec Magdalena lugens scribus, déploration composée dans le style typiquement italien de Marc-Antoine Charpentier, nous serons transportés entre adoration et souffrance.

Répertoire-REPERTOIRE-.html-REPERTOIRE-.htmlshapeimage_11_link_0
Médias-MEDIAS-.html-MEDIAS-.htmlshapeimage_12_link_0
Agenda-AGENDA-.html-AGENDA-.htmlshapeimage_13_link_0