2015-2016

Programme

De Léonard de Vinci à Victor Hugo, le clair-obscur, l’ombre, la lumière ont été au cœur des préoccupations de nombre d’artistes.

Le recours aux métaphores multiples de l’ombre et de la lumière est fréquent dans le langage des musiciens. On parle ainsi des accords sombres ou lumineux d’une harmonisation ; dans l’orchestration, peut-on imaginer un Stabat Mater confié à l’éclatante clarté des hautbois et des trompettes ou des Feux d’artifice royaux confiés aux subtiles demi-teintes d’un ensemble de violes ?

Chez un luthier, il n’est pas rare d’entendre, lors d’une séance de réglage, que tel instrument est un peu sombre, un peu clair, trop ou pas assez brillant. Dans sa dimension matérielle même, l’instrument est pétri de lumière métaphorique.

« Aucune matière ne peut être intelligible sans ombre et lumière. Ombre et lumière sont issues de la lumière », notait Léonard de Vinci dans son Traité de la peinture, faisant ainsi de la lumière la source de toute « matière », de tout art, et ce, dans son rapport dialectique avec l’ombre.

C’est cette tension, ce dialogue, entre l’ombre et la lumière qui va animer l’ensemble du programme de notre saison 2015-2016, des Leçons de Ténèbres au rayonnant Regina coeli, en passant par la magnifique sonate de C.P.E. Bach mettant en scène « le Sanguin et le Mélancolique ». Au mois de janvier, notre concert s’articulera autour d’une correspondance entre la luminosité d’images plastiques et musicales, avec la projection de splendides plaques de verre de lanterne magique, mises aimablement à notre disposition par un amateur.

Fusion, correspondance, concomitance des arts dans un élan vers la beauté, c’était aussi le rêve du Dr Albert Schweitzer : « Bach, disait-il, était un poète, et ce poète était en même temps un peintre. »

Gilbert Bezzina I Directeur artistique

Vendredi 9 octobre – 20h30 I Dimanche 11 octobre – 16h30

Église Saint-Martin – Saint-Augustin


Brumes londoniennes – Geminiani, Haendel, Purcell



>>

Vendredi 13 novembre – 20h30 I Dimanche 15 novembre – 16h30

Église Saint-Martin – Saint-Augustin


Violon ou viole d’amour ? – Vivaldi, JS & CPE Bach

François Fernandez, violon & violes d’amour


>>

Vendredi 11 décembre – 20h30 I Dimanche 13 décembre – 16h30

Chapelle du Saint-Suaire


Mort & Résurrection – Mouret, Montéclair

Monique Zanetti, soprano


>>

Vendredi 20 mai – 20h30 I Dimanche 22 mai – 16h30

Église Saint-François-de-Paule


Nisi Dominus – Vivaldi, Pergolèse

Pascal Bertin, contre-ténor


>>

Vendredi 22 avril – 20h30 I Dimanche 24 avril – 16h30

Chapelle du Saint-Suaire


Les Ombres errantes – Couperin, Froberger

Vera Elliott, clavecin


>>

Vendredi 18 mars – 20h30 I Dimanche 20 mars – 16h30

Église Saint-Martin – Saint-Augustin


Leçons de Ténèbres – Charpentier, Couperin


>>

Vendredi 26 février – 20h30 I Dimanche 28 février – 16h30

Église Saint-Martin – Saint-Augustin


Telemann, musicien de l’Europe des Lumières



>>

Vendredi 15 janvier – 20h30 I Dimanche 17 janvier – 16h30

Théâtre Francis Gag


Concert à la lanterne magique – Farina, Bach, Telemann


>>

Autour des concerts

Pour une réflexion esthétique et artistique


Conférences. Auditorium de la BMVR Louis-Nucéra I Durée 1h


Mercredi 7 octobre - 17h

Lumière et science à l’époque baroque : entre clair et obscur

Frédéric Morand, ingénieur responsable de l’instrumentation solaire à l’OCA/Calern

En partenariat avec l’Observatoire Côte d’Azur

 

Samedi 14 novembre - 15h

La viole d’amour et ses sonorités multiples, naissance, parenté et métamorphose « baroques »

François Fernandez, concertiste et professeur au CNSM de Paris

 

Samedi 16 janvier - 15h

Lanterne magique et pré-cinéma : le grand art de la lumière et de l’ombre


Mercredi 16 mars - 17h

Les Ténèbres au Grand Siècle : Musiques et Liturgies pour la Semaine sainte sous le règne de Louis XIV

Denis Morrier, musicologue, professeur d’analyse et de culture musicale au CNSM de Paris et au CRD du Pays de Montbéliard


Mercredi 20 avril - 17h

De la clarté universelle de la Renaissance aux clairs-obscurs baroques. Le basculement vers la complexité irréductible du monde.

Véronique Mérieux, maître de conférences au département d’Etudes italiennes de l’université Nice Sophia-Antipolis


Entrée libre dans la limite des places disponibles.


Séances de cinéma. Cinéma Mercury I Les mercredi, jeudi & samedi


Découvrez une sélection de films en lien avec le thème de la saison de l’Ensemble Baroque de Nice. Programme détaillé disponible à la rentrée 2015.


Séances les mercredi à 20h, jeudi à 14h, samedi à 14h

Semaine du 9 au 12 décembre 2015

Semaine du 24 au 28 février 2016

Semaine du 18 au 21 mai 2016


Le Mercury, 16 place Garibaldi, Nice


Tarif spécial pour notre public : 5 € sur présentation du billet du concert.


« Le baroque commence lorsque la peinture, soudainement, va découvrir le pouvoir dramatique

de l’ombre ou plus exactement le duo inséparable de la lumière et de l’ombre conçu comme une manière de tragédie. »

Philippe Beaussant, Vous avez dit baroque ?